Nos réalisations et perspectives


NOS RÉALISATIONS
Carte des travaux de L'ORME





 En 2005, les administrateurs de l’Orme ont décidé de consacrer leurs efforts à l’Alimentation en Eau Potable de villages de pays en voie de développement supportant une situation hydrique critique : femmes devant aller chercher l’eau à deux ou trois kilomètres,  seule eau disponible souvent de qualité douteuse et causant de graves et permanents troubles de la santé, particulièrement pour les enfants.

Le premier village qui a demandé et obtenu l’aide de l’Orme fut Ouled Amer, douar relevant de la commune d’El Orjane, province de Boulemane, Moyen Atlas. C’est un petit village de montagne de 150 habitants, au pied du Djebel Gaberaal,  dont la source, seule ressource en eau s’était tarie. Ali El Amri, enfant du village, a été l’auteur d’un miracle : il a pris sur lui de nous écrire, puis de piloter, au titre de Président de l’association des habitants de Ouled Amer, un chantier difficile avec creusement d’un puits de 25 mètres de profondeur, son équipement en moyen d’exhaure, la construction d’un château d’eau de 25 m3, l’installation de trois mille mètres de canalisations de distribution, le raccordement de chaque foyer avec pose de compteur. C’était en 2006. Neuf ans après, en 2015, le représentant de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne qui avait financé en grande partie ce chantier, évaluait l’état du projet. Il attribuait la note maximale tant pour la qualité de la maintenance des équipements que pour la gestion de l’eau (paiement d’une redevance pour l’eau consommée payée par tous les foyers du douar). Ali est devenu notre ami et notre conseiller au Maroc pour nos actions d’accompagnement éducatif au bénéfice des femmes (alphabétisation entre autres). Aujourd’hui Ali est administrateur de l’Orme. Et après Ouled Amer et la réussite de ce projet, L’Orme a continué dans cette voie avec la confiance des organismes financeurs français et des administrations provinciales marocaines. 

2006 - 2016 Ouled AMER

* Depuis 2006, l’Orme a réalisé 17 équipements d’AEP au Maroc, selon le même principe :

- Recherche puis exploitation d’une ressource en eau par puits ou forage, drainage de sources de montagne.

- Equipement en moyen de pompage, électrique ou solaire
- Construction d’un ou plusieurs châteaux d’eau. Installation d’un réseau de distribution (canalisations) et raccordement à tous les foyers du douar.

- Mise en place d’une redevance des familles pour l’eau consommée.

- Dévolution de l’installation à l’association des habitants à charge pour elle d’en assurer la gestion et la maintenance. 

Réalisations Province de Boulemane

PROVINCE DE SEFROU :

- AEP des douars BEN SADDOU et JEMB TOR, commune de Aïn Cheggag. Total : 2000 h

Tazarzat

PROVINCE DE BENI MELLAL :

-AEP du douar OUTHDIDOU, Commune d’Oukabli. 250 habitants

Iffesfes

Ouled Azzouz El Koba

ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF ET SOCIAL :

«  L’arrivée de l’eau dans le village entraîne une mutation des conditions de vie, particulièrement pour les femmes et les fillettes : fin des corvées d’eau (1 à 3 kms) , tâche épuisante , dévoreuse de temps et d’énergie ; amélioration de la santé générale, fin des diarrhées chroniques dues à l’eau polluée, diminution de la mortalité infantile.

Cette mutation doit être l’occasion d’une nouvelle dynamique au sein du village et doit favoriser des initiatives de développement économique et humain. Les femmes sont le vecteur essentiel de cette dynamique. L’Orme, à l’écoute des besoins, apporte son soutien à toutes les initiatives qui favorisent l’élévation des conditions de vie et du statut social des femmes : financements de cours d’alphabétisation dans les douars, de locaux associatifs permettant à la population de disposer d’un lieu de relations collectives, achat et don de chèvres laitières pour des femmes veuves, don d’un car scolaire etc…

Début 2016, quatre groupes de femmes  (60 femmes et jeunes filles) sont engagés dans un cursus d’alphabétisation ( Trois à quatre cycles de 100 heures) 

alpha

NOS REALISATIONS AU BENIN :

Depuis 2013, nous avons établi un partenariat avec l’ONG béninoise   EDUCATION POUR LA SANTE ET POUR L’EMPLOI (EPSPE), basée à Cotonou, qui a abouti à la création d’un centre de SOINS et MATERNITES  dans le village de SOVLEGNI à 140 KMS de COTONOU. Ce village de 8000 habitants ne disposait ni d’électricité ni d’une unité de soins correspondant aux besoins. Sur la base d’un bâtiment construit par EPSPE, nous avons financé :

- l’équipement en énergie solaire, permettant de faire fonctionner un frigidaire pour la conservation des vaccins et médicaments, la ventilation, l’éclairage pour les soins et accouchements de nuit.

- Des toilettes sur fosse septique, une paillotte salle d’attente et de vaccinations.

- L’Alimentation en Eau Potable du Centre, plus une borne fontaine extérieure (Forage à 90 mètres, petit réservoir unité de pompage)

- Quatre logements pour le personnel soignant.  

En 2015, le centre de soins et maternités Saint Célestin de Sovlegni aura pu réaliser :

- 1400 interventions de soins

- 1450 vaccinations.

- 45 accouchements. Regardez en page Accueil le beau rapport de suivi rédigé par notre ami le Président de EPSPE, Cyriaque Aglingo. Et prenez en considération que l’ensemble bâtiments, équipements n’aura coûté qu’environ 30 000 euros ! Pour soigner une population de 8000 personnes !! La SOLIDARITE C’EST POSSIBLE ET CELA NE COÛTE PAS NECESSAIREMENT CHER